Ton panier

Ton panier est vide

Continuer le shopping

Une dose de smile supplémentaire ?

Rouge à lèvres naturel et hydratant

De €26,00

Mascara naturel booster de cils

De €29,00

Rouge à lèvres vegan Pomponne : il n’y a pas de petits gestes !

by Agathe & Charline |

Parce qu’on voulait un bel article pour parler du maquillage vegan, on a fait appel à la plume d’Isabelle Derson, pour qu’elle t’explique les raisons d’opter pour un rouge à lèvres vegan. On laisse donc, pour la suite de l’article, la parole, ou plutôt l’écriture, à notre Pomponnette Isabelle !

 

Nous souhaitons toutes mener une vie plus saine, réduire notre impact environnemental, limiter nos déchets… mais admettons-le, c’est souvent compliqué avec nos vies bien remplies. Diminuer notre consommation de produits issus des animaux est une manière accessible à tous d’agir concrètement. Cette initiative vise tant notre assiette que les produits que nous appliquons sur notre peau. Elle s’inscrit dans une approche globale de respect de soi-même, de l’environnement et des animaux. Opter pour un rouge à lèvres vegan et non testé sur les animaux est un moyen de se faire plaisir et de prendre soin de soi, tout en œuvrant pour un monde meilleur. C’est grâce aux petits gestes de chacun que nous arriverons à faire sourire la planète.

 

Pourquoi opter pour le véganisme ?

Pour l'environnement

L’élevage des animaux a un impact environnemental incontestable : gigantesque consommation d’eau, production de gaz à effet de serre, déforestation, pollution des sols, perte de biodiversité, etc. Cela concerne tant directement l’élevage des animaux que toute la production d’aliments destinés à ces animaux. Même si tout produit a une empreinte environnementale, celle des produits animaux est particulièrement importante, que ce soit pour notre alimentation ou pour des produits cosmétiques. Ne vous y trompez pas : les ingrédients utilisés pour les cosmétiques ne sont pas forcément des sous-produits de l’élevage. Certains animaux sont élevés et tués spécifiquement pour les cosmétiques. C’est notamment le cas du carmin, un pigment rouge naturel obtenu en broyant des cochenilles, des insectes femelles (il faut environ 140 000 insectes pour obtenir 1 kg de pigment). Ce pigment est souvent utilisé dans les produits naturels pour avoir un rouge vif. Chez Pomponne, le rouge à lèvres rouge coquelicot n’en contient pas, c’est d’ailleurs pour cette raison que son pourcentage d’ingrédients d’origine naturelle est de 95 % et non de 100 %, puisqu’il s’agit d’un pigment rouge SAINthétique pour que les cochenilles soient libres de sourire :)

Pour la santé

Selon les recommandations de l’OMS, une alimentation optimale vise à limiter la consommation de produits animaux et à favoriser les fruits, les légumes, les céréales, les légumineuses, etc. Les produits animaux sont à l’origine de l’explosion de maladies cardiovasculaires et favoriseraient de nombreux cancers. De plus, les produits animaux comprennent souvent des niveaux élevés d'hormones et d'antibiotiques. Que ce soit au niveau de l’alimentation ou des cosmétiques, limiter les produits d’origine animale et s’assurer de leur provenance ainsi que de leur qualité devient nécessaire. Il vaut mieux moins consommer mais mieux ;)

Pour la protection des animaux

Bien entendu, la plupart des gens s’inquiètent principalement de la manière dont sont traités les animaux. Les terribles images d’abattoirs nous rappellent régulièrement à quel point l'agriculture intensive est cruelle envers eux. La recherche du profit fait oublier toute préoccupation pour le bien-être des animaux. Comme le souligne Paul McCartney : « Si les abattoirs avaient des murs en verre, tout le monde serait végétarien. »
Même les exploitations laitières qui ne tuent pas directement les vaches leur imposent des conditions de vie très difficiles. En effet, les vaches sont inséminées chaque année pour maximiser la production de lait. Les éleveurs leur retirent leur veau directement (ce qui engendre un stress physique et émotionnel). Les vaches laitières ne vivent que 5-6 ans en raison des maladies et de l’épuisement, contre 20 ans normalement. Même si des réglementations sont de plus en plus mises en place pour pallier cette problématique, nous pouvons toutes agir à notre niveau en limitant au maximum notre consommation, en privilégiant des alternatives végétales et en privilégiant des bouchers locaux ou des coopératives plutôt que d’acheter des marques vendues dans les supermarchés qui proviennent d'élevages intensifs et déraisonnés.

 

Quels produits d'origine animale peuvent comprendre les produits de maquillage ?


Deux types de produits d’origine animale sont utilisés dans beaucoup de cosmétiques : ceux qui sont produits par les animaux (comme le lait, le miel, etc.) et ceux qui sont extraits directement de l’animal (comme la kératine, la graisse, etc.). Dans les deux cas, il est légitime de se poser des questions sur la manière dont ces substances sont obtenues. Ces produits peuvent aussi être transformés pour créer d’autres ingrédients. Il n’est donc pas facile de s’y retrouver. Il est toujours préférable de se fier aux mentions vegan et/ou cruelty free (sans cruauté pour les animaux) pour les marques de cosmétiques hors UE, puisque la réglementation interdit d’effectuer des tests sur animaux dans l’UE. 
Voici en tout cas une liste non exhaustive des ingrédients d’origine animale qui entrent dans la composition de nombreux produits cosmétiques, en sachant qu’ils peuvent porter d’autres noms pour induire en erreur :
  • les graisses de porc et de bœuf, notamment le suif et l’acide oléique qui en sont des dérivés (l'utilisation de la graisse de baleines est maintenant interdite)
  • tous les dérivés du lait
  • les produits de la ruche comme le miel, la gelée royale ou la cire d'abeille
  • le pigment rouge carmin est obtenu en broyant des insectes (cochenilles) 
  • la glycérine provient souvent de graisses animales, récupérées sur les carcasses
  • le collagène et l’élastine, des dérivés de la gélatine, sont des protéines extraites de carcasses d’animaux (souvent des porcs) ou, plus rarement, de peaux de poissons
  • le chitosan est extrait de la carapace de crustacés
  • la guanine provient d’écailles de poissons ou de serpents ou même d’excréments d’oiseaux
  • la lanoline provient de la laine des moutons et des brebis
  • la lécithine et l’albumine sont obtenues à partir des œufs
  • l’allantoïne est un extrait de bave d’escargot
  • le squalane ou squalène est issu de l’hydrogénation de l’huile de foie de requin
  • les glycosaminoglycanes proviennent d’organes et de tissus de mammifères ou de mollusques
  • la kératine provient souvent de plumes de volailles ou de la laine de mouton
  • le musc est sécrété par certains animaux (cerfs, civettes, rats musqués)
  • l’acide lactique provient le plus souvent de laits animaux
  • la protéine de soie provient des vers à soie
  • les huiles de poisson sont exploitées comme source d’acides gras insaturés.


Il est possible de trouver des variantes (végétales ou synthétiques) pour la plupart de ces substances. Cependant, la réglementation des cosmétiques n’oblige pas à mentionner l’origine des ingrédients. La glycérine sera mentionnée dans les ingrédients comme « Glycerin » qu’elle soit végétale ou animale. Pour cela, il suffit de vérifier le pourcentage d’ingrédients d’origine naturelle : s’il dépasse 95 %, il y a de grandes chances pour que ce produit soit naturel.
Privilégiez donc les produits mentionnant l’absence de produits d’origine animale ou portant une mention vegan et cruelty free/non testés sur les animaux (comme le leaping bunny). Enfin, notez que la « castor oil » n’a rien à voir avec l’animal… c’est simplement de l’huile de ricin (on explique comment décrypter une liste INCI ici). Le terme fait cependant référence au castoréum, sécrété par le castor, mais qui n’est plus utilisé actuellement. 

 

Composition du rouge à lèvres vegan Pomponne

Une formule unique, garantissant confort et efficacité, pour pomponner vos lèvres comme jamais :
  • Algue de Saint-Malo : pour une hydratation optimale, un contour des lèvres impeccable et plus de volume ;
  • Beurre de karité surdoué : 3 fois plus dosé en insaponifiables hydratants. Il contribue à réduire l’inflammation et le volume des gerçures ;
  • Beurre de mangue sauvage : hydrate, protège et répare les lèvres pour leur redonner douceur et souplesse ;
  • Aloe vera : l’hydratant par excellence.


C’est donc un véritable soin hydratant, testé cliniquement et privilégiant les ingrédients d’origine naturelle (de minimum 95 % à 100 %). Seuls les pigments peuvent être ‘sain’thétiques dans les formules. De plus, il est fabriqué en France. En plus d’être vegan, il est clean : donc pas de parabènes, de phénoxyéthanol et autres perturbateurs endocriniens, d’huiles minérales et d’hydrocarbures de synthèse, de silicones, d’huiles essentielles, de soja, de gluten...(La nerver list de formulation Pomponne est disponible juste ici). Le tout est présenté dans un pack éco-responsable 100% recyclable pour une démarche respectueuse de l’environnement.

 

Autres conseils pour une trousse à maquillage vegan


Outre le rouge à lèvres et les autres produits de maquillage vegan, pensez aussi aux accessoires et aux soins. Des produits 100% végétaux sont maintenant disponibles et abordables. Tout d'abord, la trousse proprement dite : pas de cuir évidemment ! Pensez aussi aux huiles végétales démaquillantes. Vous pouvez également trouver des éponges naturelles et des pinceaux en fibres synthétiques : hypoallergéniques, durables, tout aussi efficaces et bien plus éthiques. Par ailleurs, toutes sortes de soins vegan et cruelty free sont désormais facilement accessibles.
Alors que les produits de maquillage sans produits animaux étaient rares ou peut-être de moins bonne qualité il y a quelques années, il en va tout autrement aujourd’hui. Il existe des options végétales pour les produits utilisés dans le maquillage traditionnel. Le rouge à lèvres vegan et clean Pomponne en est la preuve. C’est le fruit de très nombreux essais pour vous proposer une formule idéale de haute qualité. N’hésitez plus et faites-vous plaisir tout en contribuant à protéger les animaux et l’environnement. Chaque geste compte.

 

 Isabelle Derson

Petits mots (0)

Tu nous laisses un petit mot ?