Ton panier

Ton panier est vide

Continuer le shopping

Envie de réprandre le Smile Power?

Rouge à lèvres naturel et hydratant

De €26,00

€26,00

Mascara naturel booster de cils

De €29,00

€29,00

Dioxyde de titane et rouge à lèvres : la controverse

by Agathe & Charline |

Hello Pomponnette,
 
Toi aussi tu fais partie de celles qui froncent les sourcils en voyant écrit “dioxyde de titane” dans tes formules cosmétiques préférées et tu recherches un rouge à lèvres sans dioxyde de titane ?
 
Parce qu’il y a beaucoup de controverses autour de lui et quelques subtilités à mieux comprendre, on a voulu faire un zoom sur cet ingrédient d’origine naturelle qui fait débat ! 


Utilisé dans de nombreux produits industriels, aussi bien en alimentaire qu’en cosmétique, son usage est très contesté. D’ailleurs, son interdiction dans l’alimentaire en France, depuis janvier 2020, n’a fait que renforcer la discussion autour de ce composant… Alors, est-il vraiment et forcément dangereux ? On t’explique tout dans cet article !


Le dioxyde de titane, c’est quoi ce truc ?


Commençons par les présentations ! Si tu n’as jamais entendu parler du dioxyde de titane, il faut savoir que ses appellations sont aussi variées que ses applications sont nombreuses. Tu le trouves généralement sous l’un des noms suivants : 

  • Dioxyde de titane (TiO2) : c’est une association d’oxygène et de titane
  • Titanium dioxyde : nommé ainsi quand il est utilisé comme filtre UV
  • E171 : lorsqu’il sert d’additif alimentaire
  • CI 77891 : nom générique désignant le colorant de composition blanche
  • Blanc de titane : terme utilisé en peinture. Van Gogh y avait recours par exemple !


Le titane est naturellement présent sur Terre. C’est même le 4e métal le plus abondant. On le retrouve surtout dans les minerais. Une fois purifié, il se trouve sous forme de poudre blanche, le dioxyde de titane, qui sera ensuite utilisé dans diverses applications.


Pour te donner une petite idée Pomponnette : environ 5 millions de tonnes de dioxyde de titane sont utilisées dans le monde tous les ans.
Et pour la petite histoire, il a été découvert en Russie à la fin du 18e siècle, puis a commencé à être utilisé comme agent blanchissant à partir du 20e siècle. 


Quelles sont les fonctions du dioxyde de titane ? Pourquoi est-il utilisé ?


On retrouve le dioxyde de titane dans un grand nombre de produits : cosmétiques, médicaments et compléments alimentaires, vêtements, pâtisseries, bonbons, dentifrice, raquette… En fait, plus d’un millier de produits issus de la consommation en contiennent


En cosmétique, il peut être utilisé pour ces deux casquettes :
 
- Agent opacifiant/colorant : c’est le seul colorant blanc qui existe sur le marché cosmétique. Il va donc permettre de blanchir les formules.

- Filtre solaire minéral : on le retrouve alors dans les crèmes solaires, notamment naturelles et protectrices de l’environnement. C’est d’ailleurs pour cette raison que certaines crèmes solaires naturelles peuvent laisser un aspect blanc.

Pour les rouges à lèvres par exemple, il peut être utilisé dans des teintes claires, comme le rose pâle, où il est alors mélangé à un pigment rouge.


On comprend mieux pourquoi son intégration dans les produits de consommation est intéressante : l’introduction de dioxyde de titane dans une formule permet d’obtenir des propriétés nouvelles et d’élaborer des matériaux innovants plus naturels.


D’ailleurs, la notion de la taille des particules de dioxyde de titane a toute son importance. Tu as déjà entendu parler des nanoparticules ?
Le dioxyde de titane existe sous deux formes : nanoparticulaire (particules dont la taille est inférieure à 100 nm, 1 nanomètre = 10-9 mètres) et non nanoparticulaire (donc supérieure à 1 nanomètre héhé pas besoin d’avoir fait maths sup, maths spé 😉)


Dans le domaine de la cosmétique, l’utilisation du dioxyde de titane sous sa forme « nano », comme on dit, pose certains problèmes…


Quels sont les dangers du dioxyde de titane ? 


Le dioxyde de titane est classé en tant que cancérigène possible chez l’Homme par inhalation, par le Centre International de Recherche sur le Cancer (CIRC). Il est donc interdit sous forme nanoparticulaire dans les aérosols.


Bien qu’il ne soit pas interdit dans les autres catégories, la forme nanoparticulaire pose question. En effet, les particules sont si petites, que l’on craint qu’elles puissent passer la barrière de la peau. 


De toute façon Pomponnette, dès que le dioxyde de titane est utilisé sous sa forme nano, la mention [nano] est obligatoirement écrite dans la liste INCI. 
Par précaution, on te recommande donc d’éviter les produits avec des nanoparticules.
 
A ce jour, le dioxyde de titane non nanoparticulaire n’est pas remis en question.
 

Où trouve-t-on le dioxyde de titane sous sa forme nanoparticulaire ?

 

Sous sa forme nano, les particules sont plus fines et couvrent mieux la surface de la peau. Par exemple, dans le cadre d’une protection solaire, elles protègent mieux la peau des UV et pénètrent mieux. C’est ce qui permettra d’éviter le syndrome « peau blanche » à l’application de certaines crèmes solaires naturelles.
 
Quand il est utilisé pour sa propriété opacifiante, comme pour les rouges à lèvres, il n’y a aucun intérêt à mettre des nanoparticules. Donc tu peux facilement choisir un rouge à lèvres sans dioxyde de titane sous forme nanoparticulaire, ou un rouge à lèvres sans dioxyde de titane tout court ;) 


Dioxyde de titane et rouge à lèvres naturel Pomponne, THE alternative 


Chez Pomponne, la transparence vis-à-vis du dioxyde de titane est de mise. Tu en trouves seulement sous sa forme non nano dans les teintes de rouges à lèvres naturels où on a eu besoin d’un colorant blanc, comme pour le beige nude, le rose pâle, ou le framboise, de façon à atténuer le pigment rouge. Cette forme est sans risque pour ta santé.


Et pomponnement bonne nouvelle, il y a trois rouges à lèvres sans dioxyde de titane chez Pomponne :


Lorsque tu choisis un rouge à lèvres, plusieurs questions se posent. Surtout si tu es dans une démarche de clean beauty et que le maquillage naturel te tient à cœur. La première chose à faire, c’est de vérifier la composition du rouge à lèvres. Autant pour le bien-être de tes lèvres que pour celui de la planète !

Par exemple, tu peux te poser cette question : si le rouge à lèvres contient du dioxyde de titane, est-il présent sous sa forme non nano ? Si la réponse est oui, alors tu peux y aller !

On t’invite à utiliser des applications telle que Yuka. Un simple scan du code barre suffit à te donner une analyse précise (sinon pour t'aider à décrypter une liste INCI il y a cet article de blog).

De ce côté, Pomponne est bon élève : toutes les teintes de nos rouges à lèvres naturels sont notées « excellent » sur Yuka ! Tu peux consulter notre "never list" d'ingrédients pour la formulation de notre maquillage naturel juste ici.


Chez Pomponne, les ingrédients de chaque rouge à lèvres naturel sont clairement listés. Pas de surprise au sujet du dioxyde de titane. Tu peux voir ls listes INCI de chaque teinte de notre rouge à lèvres naturel ici : nude beigerose pâlebois de roseframboise, orange Sixties, rouge coquelicot, grenat, rose d'hiver.

 

Pour en savoir plus sur le rouge à lèvres naturel & soin hydratant Pomponne, c'est par ici !

 

Un sourire ça fait du bien,

répandons le Smile Power !

 

Agathe & Charline

Petits mots (0)

Tu nous laisses un petit mot ?